Le planning de l’apiculteur mois par mois

Avoir des abeilles dans son jardin peut être complexe même pour un apiculteur expérimenté, car il existe un planning à suivre chaque mois. Il est le responsable de la ruche, donc il sera amené à contrôler régulièrement les abeilles et le changement de la nature afin d’identifier les besoins des ruchers selon les saisons. Voici alors ses différents programmes mensuels.

Décembre et janvier : l’apiculteur assure que les abeilles se reposent

Cette période marque l’hiver où les insectes butineurs sont fragiles et méritent certaines attentions. Donc en décembre l’apiculteur doit examiner l’état des ruches, il fond la cire puis rénove ses équipements. Pour le mois de janvier, il assure la protection des abeilles face à la neige. Ainsi, il doit les empêcher de sortir. Si toutefois elles ne sont pas à l’aise, il leur cherche un nouvel espace.

Février à Mars : favoriser la ponte

Les tâches de l’apiculteur pendant cette période consistent à alimenter les abeilles, changer la reine qui se sente faible et regrouper les colonies. Il doit veiller à ce que la ruche soit en bon état. Pour cela, il analyse l’activité des abeilles, éviter toute insuffisance de réserves de miel, réaliser un traitement contre le varroa, installer les hausses et favoriser la pollinisation par la transhumance.

Avril jusqu’en mai : phase d’observation

Pendant ces deux mois, l’éleveur d’abeilles se charge de rééquilibrer le couvain. Il profitera aussi de ce temps pour déplacer la colonie qui se trouve dans les ruchettes vers la ruche, sans oublier de la nourrir un peu.

Mai à mi-juin : aider la colonie à mieux se développer

C’est le moment de développement des abeilles, donc il faudra remplacer les cadres. Il est également nécessaire de préparer l’essaimage et extraire le miel du printemps avec un extracteur manuel.

Mi-Juin au début du mois de juillet : effectuer la récolte

Pour commencer cette étape, il faut examiner l’état des hausses. C’est aussi indispensable de donner plus de liberté aux abeilles en creusant des trous sur les ruches. Il réalisera ensuite la récolte de miel en fin de floraisons. Puis, il vide les ruchettes, contrôle l’état de la ponte et effectue une nouvelle fois une action de lutte contre le varroa en terminant le processus par l’alimentation des abeilles en leur procurant de l’eau.

Mi-Juillet à août : la préparation de la période de ponte

Pour préparer la phase de ponte, l’apiculteur enlève les hausses et assure que les abeilles ont des provisions suffisantes. Il procède ensuite au nettoyage de la miellerie et ses différents outils. Enfin, il isole le miel dans un endroit sombre et humide.

Septembre à octobre : veiller au bon déroulement de la ponte

Voici ce que doit faire l’apiculteur en octobre : maintenir l’état des réserves, assurer que les ruches soient dans de meilleures conditions pour favoriser la ponte. Il devrait ainsi mettre une grille spéciale devant la ruche pour protéger les abeilles des souris ou des frelons.

En mois de novembre

La vérification de la ruche est incluse dans le planning de l’apiculteur pour le mois de novembre, cela permet de la protéger du froid, du vent ou de l’humidité. Pendant cette période, il pourra effectuer une récolte de miel d’arbousier s’il se trouve dans la région méditerranéenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *